UNE SECONDE EDITION REUSSIE POUR LA FOIRE URBAN ART FAIR

Plus d’artistes présents sur les stands, des expositions hors les murs, plus d’interactions entre visiteurs et galeristes, en moins d’un an, la foire d’art parisienne Urban Art Fair est devenue le rendez-vous attendu dédié au marché de l’art urbain en France comme à l’étranger. Les ventes réalisées par les galeries à cette occasion sont en hausse de 20% en 2017 (pour rappel, celles-ci se sont élevées à 1 400 000 € en 2016) comparée à l’année précédente. De Paris à New-York, l’Urban Art Fair veut devenir une institution.

Ratur

 

HORS LES MURS

Parce que le streetart, c’est dans la rue! Pour la première fois en 2017, un parcours d’œuvres extérieures est présenté en Europe pour la première fois à l’occasion de cette seconde édition. L’exposition « Cannot Be Bo(a)rdered » était à découvrir en entrée libre du 21 avril au 7 mai 2017 à l’Espace Commines. Utilisant le skateboard comme principal medium, l’exposition « Cannot be Bo(a)rdered » explore les sous-cultures populaires à travers les œuvres de trente artistes et collectifs venus de Singapour, Malaisie et Indonésie. 

Démocratiser le street art en galerie

Connaissez vous le collectif The London Police ou Cope2, vétéran du graffiti new-yorkais ? Urban Art Fair invite à (re)découvrir les pionniers et talents émergents de l’art de la rue. Plus de trente galeries françaises et internationales s’installentau sein du Carreau du Temple.  L’exposition  « Graffiti Art Covers Collection », organisée en partenariat avec Graffity Art Magazine présente les œuvres d’artistes emblématiques ayant fait la « une » du magazine spécialisé

Sky’s the limit, le premier documentaire sur le graffiti XXL signé Jérôme Thomas, s’ajoute à la liste des nombreuses projections de films gratuites sur l’histoire de l’art urbain prendront place à l’Auditorium du Carreau du Temple. 

RENDEZ-VOUS À NEW-YORK

Berceau de l’art urbain- Pour sa première édition à New York, la foire présentera une sélection de galeries historiques et prestigieuses, à la fois internationales et françaises. Jonathan LeVine Gallery, Red Birds Galleries, Taglialatella Galleries, Fabien Castanier Gallery, Markowicz Fine Art, Galeries Bartoux NY et WALLWORKS NY seront présentées aux côtés de certaines galeries européennes renommées comme Brugier-Rigail et Urban Spree, ainsi que des galeries qui présenteront des solo shows très attendus : Hopare (Galerie 42b) et Levalet (Galerie Joel Knafo Art). La foire mettra en lumière les street artistes historiques comme Banksy, CRASH, Seen, Keith Haring, des originaux de Jean-Michel Basquiat, les chefs d’œuvres d’Invader et beaucoup d’autres… Des galeries émergentes françaises, comme ART THE GAME et PDP Gallery, seront aussi présentées. Une sélection d’œuvres photographiques de Martha Cooper et d’Henry Chalfant, qui retracent l’histoire du street art, sera aussi exposée. Ils seront les invités d’honneur d’Urban Art Fair | New York 2017 en raison de leur travail de mémoire. Les extérieurs et le toit terrasse de Spring Studios accueilleront des installations inattendues, des live paintings, du mobilier urbain et des sculptures de plusieurs artistes connus comme Hopare, Crash, Noé- Two, Levalet, Mark Jenkins et beaucoup d’autres.

NOS COUP DE COEURS

 

Ratur, « Society Actors »- 2017

Mademoiselle Maurice, origamy « Fuck



Vous n’avez pas pu vous y rendre? 

Une visite virtuelle est disponible sur le site 

http://urbanartfair.com/visite-virtuelle-2017/#/microsoft/

Cet article vous a plu?

Partagez vos commentaires sur notre page Facebook ou par mail à l’adresse contact@33carats.com